Avant de faire face aux sénateurs, Olivier Véran a défendu la stratégie vaccinale du gouvernement devant les députés, lors d'une audition à l'Assemblée nationale, mardi 12 janvier. "Aujourd'hui une nouvelle étape s'est engagée. Alors que la recherche a tenu toutes ses promesses, il nous revient de déployer ce vaccin dans les meilleures conditions possibles. Nous ne naviguons pas à vue. Une stratégie a été définie par la HAS, qui est une autorité indépendante", a insisté le ministre de la Santé devant un parterre d'élus, mardi 12 janvier. "Notre stratégie n'a pas changé, les priorités non plus", affirme t-il.

Notre calendrier a été en revanche accéléré", a t-il indiqué, repérant l'objectif d'avoir "vacciné un million de personnes" d'ici la fin du mois de janvier.

Le ministre a par ailleurs fait état d'un seul cas d'allergie recensé en France lié au vaccin. Sur 138.000 Français qui ont pour l'instant reçu la première dose du vaccin, "nous avons (...) dans le pays un cas d'effet indésirable de nature allergique qui correspond aux effets indésirables constatés à l'étranger", a précise le ministre.


L'audition du ministre a débuté aux alentours de midi, et devait se poursuivre avant un deuxième entretien, devant le Sénat.